Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Valentin

Un Doigt de Passion ED- 200m

En formation pour le diplôme d'état, c'est avec d'autres stagiaires que j'ai enfin pu découvrir le Vercors. Et cette découverte commença par les falaises de Presles. Ces magnifiques barres rocheuses stratifiées m'ont sidéré. Des parois lisses et verticales impressionnantes, un rocher abrasif et très adhérent, des dalles à gouttes d'eau grisâtres, des fissures aux profils variés... Presles, c'est cela ! 

Mais le Vercors est surtout un endroit magique, au calme et à la sérénité pure pour passer des journées au top. Cette journée en tout cas l'aura été, en particulier grâce à Julien, un partenaire solide ! 

Au programme, un Doigt de Passion, au secteur Chrysanthème, une voie très athlétique. 

Fait rare dans la voie, chaque longueur méritait d'être proprement enchaînée. Et toutes avaient un certain charme ou une qualité de rocher exceptionnelle (hormis peut-être dans la traversée en 6b/b+ et le 7a). L'ensemble est homogène et vraiment beau. 

L'équipement, même s'il n'est pas réellement engagé, reste très sportif. Il faut nettement grimper entre chaque clou, en particulier dans L7.  

L1 6b/c : Dès le départ, attaque à froid d'un surplomb plutôt teigneux. La suite en diagonale ascendante, ne présente pas de difficulté majeure. La sortie mériterait un peu de ménage, gare au touffes d'herbes dissimulant certains pieds ! Relai sur piton et sur plaquette bbx (au moment de l'ascension, une cordelette jaune reliait les deux points).

L2 6b/c : Une des longueurs marquantes de la voie. Départ aisé avant de s'engager dans un magnifique dièdre ouvert, soigneusement découpé par une fissure continue. Plate et fine, elle nécessite des placements optimaux, en dülfer le plus souvent. 

L3 6b : Très courte, elle débute par une traversée peu évidente. Les traces de magnésie,   influençeant regrettablement la lecture, sont de véritables traîtresses ! 

L4 6a : Une longueur en continuité sur de grosses prises ocres et rougeâtres en dévers. Le bombé de départ assez physique, pimente l'ensemble. Splendide. 

L5 6b : Assez long, plusieurs petits pas nécessitent quelques instants de lecture. 

L6 6a/b Après un relai tip-top sur vire, départ dans une fissure athlétique en léger dévers, toujours dans un rocher rouge ocré. Dément ! Julien a géré l'ascension en libre. 

L7 6b/c (6c) : La longueur la plus engagée et une des plus difficile et des plus belles. 

L8 6c/7a (6c+) : le crux sur mono-goutte d'eau avec un léger croisé pour y parvenir sont des mouvements certes aléatoires, mais superbes. 

L9 6a/b : Encore une succession de fissure anthracites et grisâtres. Premier et second points assez loin. Méfiance. 

 

Vue sur le Vercors et ses incroyables strates
Vue sur le Vercors et ses incroyables strates

Vue sur le Vercors et ses incroyables strates

Valentin au départ de L5 (6b), longueur majeure et un peu engagée

Valentin au départ de L5 (6b), longueur majeure et un peu engagée

Avant le surplomb de L5

Avant le surplomb de L5

Julien en plein verrou dans la fissure orangée de L6 (6a/b), courte mais intense

Julien en plein verrou dans la fissure orangée de L6 (6a/b), courte mais intense

La descente par un sentier peu évident à débusquer, lorsqu'on n'est jamais venu reste sympathique. On traverse une forêt au frais à cette heure. 

Pour des premiers pas à Presles, c'est une réussite ! L'envie était là. D'ailleurs avec Julien, nous avons prévu de retourner faire quelques perles à Presles ! Un petit mot pour lui, merci mon gars pour cette journée, c'était réellement de bons moments, vivement Vue de l'extérieure !

Commenter cet article

Még 28/06/2013 14:29

Ca donne envie de te rejoindre encore plus! Profite bien, ravie que tu prennes ton pied ;)

LATIL 28/06/2013 00:16

vraiment beau ce décor, une belle expérience...

LATIL 28/06/2013 00:12

Jolie photo pour un amateur ;)
Profite bien de ce stage et de ce qui t'entoure.
CARPE DIEM
Alice, je pense à toi, bisous!