Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Petite trace d'un superbe stage de grimpe en décembre, dans les calanques marseillaises et cassidennes. Sept jours où doigts et pieds ont souffert communément ; mais surtout où ils ont produit l'effort.

De passage dans la région, je logeais à la Seyne-sur-mer, dans le Var. Après chaque réveil - à 5h30, ce n'est plus un détail ! - je rejoignais les calanques par la côte, traversant quotidiennement St Cyr-sur-mer, Sanary ou encore la Ciotat.

Premiers jours à Morgiou

La sortie de Danse avec les clous (5c+), inversées bien en main.

Premier jour, port de Morgiou 

Rendez-vous à la station Ste Marguerite, à Marseille, pour rejoindre le port de Morgiou. Après une succession de virages étroits à l'orée des calanques, nous sommes arrivés dans un havre inanimé et éteint, où seules résistaient de vieilles bâtisses de pierre échancrée, parmi une poignée de cabanons en bois. Suivirent quelques minutes de marche d'approche pour atteindre le premier secteur de la semaine : l'Abri Côtier. Rapidement exposées au soleil, les voies n'étaient pas déplaisantes, quoique peu difficiles. Mais elles nous ont permis un échauffement tout à fait convenable, en posant le climat et mon niveau.

Danse avec les clous, 5c+ réserve une sortie tout en inversées, très sympathique.

Pas bloc ! Pas bloc ! en 6b est également à faire avec un passage en milieu de voie assez fin - les prises mains se raréfient.

Pour finir, un rappel à deux, après quelques manip' de cordes. Et une 6c qui nous est restée sur les dents, Va-s'y Francky. Les prises certes crochetantes, n'en étaient pas moins saillantes ! Nous n'avons pas insisté, préférant préserver nos doigts pour la suite.

Retour à Marseille centre, toujours sous le soleil.

Descente en rappel de Pas bloc ! Pas bloc ! (6b)

Descente en rappel de Pas bloc ! Pas bloc ! (6b)

Au cap Morgiou

Le deuxième jour, retour à l'Abri Côtier pour récupérer du matériel. Nous en avons profité pour faire une voie, la Voie de fée, une 6a qui enchaînée à 8h du matin en plein décembre, nous a glacé les doigts ! Et pour cause, le secteur était encore à l'ombre...

Une fois enchaînée à vue, en route pour le cap Morgiou, sous un soleil tellement grisant après la première voie effectuée. Du port, il nous a fallu près de 40 minutes pour rejoindre la pointe du cap, où se trouvait le secteur Face au large, derrière des fortifications en ruines. La vue sur la Candelle et le Devenson était, avec la lumière matinale, sensationnelle. 

Premiers jours à Morgiou
Premiers jours à Morgiou

Voie de fée, une vois glaçante, pas la plus belle du secteur, dommage qu'elle ne continue pas plus haut comme sa voisine en 6c.

Une fois à destination, à la pointe du cap, un court rappel d'une dizaine de mètres nous a permis de poser les pieds sur une mince terrasse inclinée. Il ne restait plus qu'à descendre quelques mètres en désescalade, pour rejoindre une autre terrasse située au pied des voies, quinze mètres au-dessus de l'eau. Pour ma part, j'ai préféré utiliser une lunule naturelle pour créer une moulinette, permettant à Slem, de m'assurer le temps de la descente. Le rocher était en effet patiné par endroit.

Nous nous sommes alors retrouvés sur un granite blanc ivoire, typique des calanques, presqu'aveuglant tant la réverbération des rayons était importante. Pour un après-midi hivernal, le temps était surprenant : on frisait les vingt degrés et la mer - couleur azure - appelait à la baignade. Place à la grimpe !

Une voie d'échauffement, Profondeur océane, un 5c+ un peu morpho, dans une fissure irréglière et assez large, de calcite orangé. Peu franche, la fissure ne permettait pas de progresser en dülfer sur toute la longueur. 

Le Silence de la mer, 6a, continu, pas de difficulté particulière, longeant une arête étroite et peu prononcée. Pas désagréable.

Après ces deux voies, descente en moulinette pour approcher la surface de l'eau, et baignade pour Slem ! Nous enchaînâmes avec une 6a+ aux prise complètement démentes, des bacs sculptés, où bras et mains peuvent aisément se coincer, un poil d'engagement venant asseoir la cotation. 

Pour finir la journée, Le Radeau de la Méduse, une 6c physique et magnifique ! Une voie variée, avec un pas un peu bloc au départ (réglettes fuyantes), et une suite qui ne manque pas de piquant, à faire absolument ! 

Pour le retour, une dernière voie, chargé comme une mule, je n'en pouvais plus. Ce fut une sacrée journée ! 

Départ de la 6c, sur réglettes fuyantes, pas évident à enchaîner.

Départ de la 6c, sur réglettes fuyantes, pas évident à enchaîner.

Premiers jours à Morgiou

La grotte Rolland

A l'aube du troisième jour, direction Marseilleveyre. En effet, le temps n'était pas au rendez-vous et de la pluie était annoncée. En conséquence, Slem en profita pour me faire découvrir une grotte assez populaire des calanques : la grotte Rolland.

Au programme, une voie en dalle pour s'échauffer sur le pilier extérieur gauche de la grotte : 

L2 de Saffer sex, 6b, la suite donnait vraiment envi, mais faute de temps et de météo, nous nous contenterons des voies intérieures de la grotte. 

Mister Kebab, 7a+ vraiment physique, aux prises moins ouvragées qu'il n'y parait, avec en prime un beau croisé à réaliser. 

Après de multiples essaies dans la voie précédente, et les bras bien usés, une 6c+ pour terminer la journée, qui ne passa pas non plus. L'énergie n'était plus là et quel dommage, elle semblait esthétique et agréable. Pour une prochaine fois !

Aïoliland, en 7a+ est également à travailler. 

La superbe grotte Rolland au secteur Marseilleveyre

La superbe grotte Rolland au secteur Marseilleveyre

La grotte vue de l'entrée, et à droite, vue sur l'intérieur des calanques et du secteur.
La grotte vue de l'entrée, et à droite, vue sur l'intérieur des calanques et du secteur.

La grotte vue de l'entrée, et à droite, vue sur l'intérieur des calanques et du secteur.

En pleine action dans Mister Kebab, un 7a+ physique et aux prises douloureuses...

Commenter cet article

slem 25/03/2013 22:54

ca me rappelle de beaux souvenirs... très bien tes articles!!! ca fait plaisir