Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Valentin

La Résistance, ED/ED- Les trois-becs, La Pelle

Toujours dans l'optique d'emplir les lignes de nos listes de courses pour le test d'entrée au diplôme d'état, nous sommes cette fois, partis en direction du Diois. Et ce fut pour le meilleur, et pour le pire...

Au programme, La Résistance, à la droite de la mythique "voie des Parisiens".  Des prises péteuses, un brin de vent glaçant et une légère pénombre due à une présence nuageuse importante,l'ambiance était posée !

L1, 6a+/6b : Après quelques mètres aisés sur un rocher incertain, survient un petit bombé, suivi d'une traversée sur strates de silex. 

L2 6c : Etant donné les conditions, les bras ont un peu souffert. Départ physique très trompeur - si vous pensez que c'est un passage clé,  il n'en est rien ! - car c'est une longueur de continuité, pure et dure. Une succession de minces réglettes en léger dévers, en un mot : démentielle ! Le rocher demande cependant encore de l'attention. C'est d'ailleurs cette longueur qui justifie le titre de l'article. Pensez-y lorsque vous apercevrez cette magnifique inversée en fin de longueur. 

L3 7a : le crux n'est pas si difficile par rapport à la longueur précédente. Bien équipée, contrairement à certaines longueurs sus-jascentes. 

L4  6b : une traversée assez fine

L5 6b : Magnifique, le rocher devient enfin rassurant. Des prises abondantes, ça déroule quoi, même si l'équipement s'aère légèrement. 

L6  5c+ : 

L7 6b+

L8 6c : 

L9  6a+ :

L10 4 : 

L'appel de la prise salvatrice mais branlante
L'appel de la prise salvatrice mais branlante
L'appel de la prise salvatrice mais branlante

Commenter cet article